Les livres de classe, le dernier projet de Steve Jobs

Apple devrait faire une annonce en fin de semaine sur l’éducation et les livres électroniques. Dans la biographie de Steve Jobs, il est dit que le dernier projet du PDG de la société était de s’attaquer aux livres de classe. D’après le Wall Street Journal, cette « attaque » sera lancée cette semaine. La presse a en effet été conviée à un évènement ce jeudi. Aucun nouvel appareil ne devrait cependant être présenté. Le nouveau projet d’Apple devrait plutôt s’articuler autour d’une optimisation des livres électroniques pour l’iPad et sur une plus grande interactivité avec le lecteur (indispensable par exemple pour les cahiers d’exercices).
La création et la distribution de ces ebooks devraient également être facilitées.

Une des annonces probables et le support du format ePub3, évolution du ePub 2 qui est lui plus contraignant et plus fermé.
En résumé, Apple pourrait annoncer un outil qui permet de concevoir des livres numériques aussi simplement qu’un document Word. La société reproduirait alors sa stratégie mis en place dans la musique, les films et les applications. A savoir donner des outils aux éditeurs pour les concevoir (Final Cut Pro, GarageBand, XCode, etc.) et une plateforme pour les distribuer (iTunes, App Store, iBook).

Des sources internes à Appel présentent d’ailleurs ce nouvel outil comme un « GarageBand pour ebooks ». Pour mémoire, GarageBand est un logiciel d’enregistrement et de création musicale développé par Apple qui fait partie de la suite iLife.

Ces livres électroniques éducatifs pourraient également intégrer des fonctionnalités sociales (Facebook, etc.).

Finis les cartables surchargés ? Finis les cahiers de correspondance ? Et les devoirs oubliés à la maison (on peut en effet s’attendre à ce que iCloud soit également de la partie) ?

Certains se féliciteront d’un progrès technique mis au service de l’école et de l’Université. D’autres regretteront qu’il faille que ce soit Apple qui s’occupe de ce sujet. Rappelons enfin que l’école française, par tradition, n’apprécie guère ces nouveaux outils qu’elle considère souvent comme des gadgets ou comme du budget gâché. Microsoft notait ainsi l’année dernière que seules 4% des écoles du pays étaient équipées de tableaux blancs interactifs. Contre 70% au Royaume-Uni.

Source: http://www.developpez.com/actu/40661/Apple-veut-revolutionner-les-livres-de-classe-le-dernier-projet-de-Steve-Jobs-devoile-jeudi/

Comments
4 Responses to “Les livres de classe, le dernier projet de Steve Jobs”
  1. Salim dit :

    Je regarde cet aspect autrement, car si aujourd’hui nous voyons les technologies avancés rapidement, c’est parce que nous sommes dans le niveau de consommation des technologies. Mais si on focalise sur son environnement d’évolution, on va se rendre compte que les choses ne font que suivre nos besoins en générant d’autres besoin en chaine de réaction. Les fondateurs des technologies l’utilise moins car au moment où les gens sont en train de s’adapter sur une technologie, ces fondateurs réfléchissent pour pallier les limites présentes et innover encore..

  2. Boinaali dit :

    vous venez de repondre a ma question. pour ceux qui ne s’y connaissent pas meme au classique, je fesais allusion a ceux qui ne savent pas que menant la technologie remplace tous, le fait de dependre a des profs, aller au bibliotheque pour les recherches n’est pas trop necessaire car il te suffit en un seul clic et t’as tout ce que tu veux; et si par hasard, tu n’arrive pas a suivre les mouvements, t’es foutu.
    esperons etre parmi ceux qui suivront le mouvement en temps reel comme il le faudra.

  3. Salim dit :

    Actuellement c’est tôt de vite parler de triomphe mais ce que je prédis est l’ancre ancienne de vouloir aller au classique car je me pose la question inversement, qu’est ce qui n’est pas classique ?
    Je n’ai pas bien saisi ta question mais en assumant les données numériques quand on parle d’un livre numérique on fait appel a une intégration multimédia (texte, image, audio et vidéo) avec une grand possibilité interactive de qualité. Donc on a des données de source et de production différentes intégrer dans une interface convivial aux apprenants. Donc l’objectif ici, c’est de rendre le matériel électronique beaucoup auto-apprendre que de dépendre des professeurs et c’est cette tendance les classique ont peur d’être remplacés par les technologies d’intégration de media et d’animation interactives.

  4. Boinaali dit :

    wawww impressionnant comme nouvelle. je comprends le prkoi on disait que la téchnologie est devenue la clé principale de la vie, c’est parceque la technologique prend le dessus partout…. mais une kestion je la pose: que devindra de ceux qui n’ont meme pas la possibilité meme du classique avec l’arrivée du numerique? mais bon, ce n’est pas grave car si j’ai bien cimpris, sur ce projet, il va y avoir des fichiers audios; videos; films et autres mais le probleme est qu’on sera obligé d’être dependant.
    une derniere chose: est-il possible que vous nous expliquew comment s’effectue la réalisation d’un livre éléctronique? est-ce pareille que livre physique que nous lisons dans les Bibliothèques artificielles? je pense que vous savez de koi je parle…
    merci de votre comprehension

Leave A Comment

You must be logged in to post a comment.